FC Drouais
Fédération Française de Football - FFF

Le club et son histoire… Pascal Freselle

Né à Oran en Algérie, Pascal Freselle est arrivé au club en 1969 à l’âge de 11 ans. A cette époque, c’était au Dreux A.C. « Section Foot » sous la présidence de Monsieur Raffat. Très vite, Pascal démontra des aptitudes à évoluer au poste de gardien de but. Au grand dame de sa maman, qui ne voulait pas le voir évoluer à ce poste. A l’âge de 15 ans, il intégra l’I.N.F. Vichy, l’équivalent à l’époque, du Centre National du Football de Clairefontaine. Il y passa deux années. Par la suite, c’est sous les couleurs de l’Amicale de Lucé en Deuxième Division (Ligue 2) que Pascal découvrira l’univers du football professionnel et cela, durant cinq saisons, jusqu’à l’année de la descente du club en division inférieur. Il effectuera par la suite, son retour dans la cité Durocasse. Au désormais F.C. Dreux, il y connaîtra d’autres joies footballistiques différentes de celles vécues dans le monde professionnelle, avec une accession en Division 4 et un parcours historique en Coupe de France en 1980. Le Havre, dans un Stade des Vieux-Pré bondé, était difficilement venu à bout du Dreux F.C. et d’un Pascal Freselle des grands-soirs (1-0). Les saisons comme les années s’égrainèrent et Pascal fit une pige de deux saisons à l’A.S. Mantes (78) en Division d’Honneur – Ile de France. Lors de sa première saison à l’A.S. Mantes, il connu un 16ème de finale de Coupe de France face à Sochaux, avant de revenir à Dreux pour un dernier baroud d’honneur sur les pelouses de la Région Centre et enfin, intégrer l’organigramme technique du F.C. Drouais en prenant en charge notamment, les spécifiques gardien de but de 1991 à 2012. Au cours de sa carrière de footballeur, Pascal a connu également des sélections en équipe d’Eure et Loir « Pupilles », « Minimes » et « Cadets ». Il en a été de même pour l’équipe du Centre. Aujourd’hui, il n’est pas rare de croiser Pascal au Stade Jean-Bruck, sa simplicité et sa gentillesse rendent toujours ces moments agréables pour tous.

Laissez un commentaire