FC Drouais
Fédération Française de Football - FFF

FC drouais / Nancy

Au soir d’un samedi 8 décembre 2012 glacial, nos bleus alors en Division d’Honneur, s’étaient brillamment imposés au 8ème tour de la Coupe de France face à Evry (CFA 2) au Stade du Vieux-Pré après avoir dû sortir aux précédents, une autres CFA 2 mais aussi une CFA.
Au terme de 120 minutes de jeu insoutenable, qui avaient vu Evry revenir au score à la 90ème minute de jeu après que Christian Domingues et Kevin Hardy, eut permis aux Drouais de mener par deux fois au score. C’est d’ailleurs le premier buteur de la partie, Christian Domingues, qui offrait lors de la séance de tirs au but, le but de la qualification en 32ème de finale de la Coupe de France, qui voit rentrer en lice, les clubs de Ligue 1.
« Historique », « fabuleux », « incroyable », les superlatifs ne manquaient pas pour exprimer la fierté des joueurs Drouais ainsi que celui du staff technique, conscients qu’une page historique s’écrivait dans le paysage du football Durocasse mais aussi Eurélien. Et moins d’une semaine après, lorsqu’à Reims avait lieu le tirage au sort des 32ème de finale de la Coupe de France et que Just Fontaine et Raymond Kopa sortaient les boules qui contenaient le « FC Drouais Dreux » puis la boule de l’ « AS Nancy Lorraine », les coéquipiers de Grégory Le Briz et autre Walid Boulabiar ne réalisaient pas… Une Ligue 1 au Vieux-Pré !
Les réactions à l’époque étaient unanimes, les voici :
Benjamin Cavoisy (Conseiller Technique Départemental) : « Evidemment c’est un évènement très positif pour le département, la ville de Dreux mais avant tout pour le FC Drouais qui est un club phare de l’Eure-et-Loir. Ce match contre une Ligue 1, à mon sens, peut aussi faire la lumière sur le travail de formation mis en place par le FC Drouais depuis plusieurs années car beaucoup de joueurs évoluant en équipe première sont issus de la formation Drouaise comme Badr El Yaagoubi, Hicham Tabate, Ibouhima Dembele, Brahim Chikare, Grégory Le Briz ou encore Wassil Amouri.
Ca va faire parler de l’Eure-et-Loir et du FC Drouais et à partir du moment où on parle d’un club de l’Eure et Loir en bien, en tant que conseiller technique départemental je ne peux être que satisfait.
Stéphane Le Barbey (Directeur Technique du FC Drouais) : « C’est une grande joie, c’est un honneur de recevoir un club de Ligue 1 maintenant j’espère qu’on aura les capacités de les recevoir au stade du Vieux Pré. C’est une affiche de rêve, recevoir une Ligue 1 pour les joueurs, le club, la ville, le département… C’est vraiment génial ! »
Walid Boulabiar (Capitaine de l’équipe) : « Je trouve ce tirage excellent pour le peuple Drouais, excellent étant donné que c’est une Ligue 1. Même si ce n’est pas l’Olympique de Marseille, ça reste une Ligue 1 c’est donc le summum pour les joueurs amateurs que nous sommes »
Michel Le Barbey (Président du Club des supporters) : « C’est un vrai cadeau avant les fêtes, on aurait peut-être préféré l’OM mais Nancy c’est pas mal, c’est même très bien ! »
Gwenael Maurice : « Une belle satisfaction de tomber contre une Ligue 1. Je suis persuadé que ce sera une super fête à Dreux. Nancy c’est une Ligue 1 avec un super entraîneur, de sacrés joueurs et je pense qu’à la vue de tout ce qu’on a fait aux tours précédents, pour les enfants, le club, ça va être une belle fête. »
Grégory Le Briz : « Grande satisfaction aussi bien personnelle que pour l’équipe, le club ainsi que pour la ville de Dreux. On est sur un petit nuage, la Coupe de France te permet de vivre des choses que tu n’as pas forcément l’habitude de vivre avec comme apogée le match du 5 janvier prochain contre l’AS Nancy Lorraine qui est une Ligue 1. Ça va être du pur bonheur, on va se préparer correctement pour faire la plus belle prestation et se qualifier pour les 16èmes de finale »
Jonathan Petitjean : « Enfin ! Sur le plan personnel c’est mon troisième 32èmes de finale de Coupe de France et je n’ai jamais joué une Ligue 1. Plutôt content, à la vue du groupe qu’on avait, tout le monde attendait l’OM mais l’AS Nancy Lorraine est un très bon tirage, sympa pour la ville, c’est fédérateur donc on va pouvoir continuer de rêver et pourquoi faire un exploit, tout est possible sur un match de coupe. Pour conclure, je pense que pour l’équipe c’est mérité car on a dû, pour en arriver à jouer une Ligue 1, sortir deux CFA 2 et une CFA. »
Badr El Yaagoubi : « C’est historique pour le FC Drouais, pour la ville et pour le département car une Ligue 1 ce n’est pas rien. Ca va être magnifique. Un 32èmes de finale de Coupe de France en soi c’est un exploit pour un petit club comme le notre, dans une région comme la notre. Je suis content que la ville de Dreux soit mise en avant à travers le FC Drouais. »
C’en était suivi deux semaines de pur bonheur pour le club et la ville de Dreux qui avaient eu le droit aux honneurs de la presse locale et nationale comme « L’Equipe », « France Football », « France 3 », « fff.fr », « Telefoot » et même du « Miami Herald » qui avaient posté une photo sur leur site Internet de Gwenaël Maurice face à l’AS Nancy-Lorraine, rien que ça !
Le 5 janvier au soir venu, la rencontre pouvait se tenir dans un Vieux-Pré archi-comble ! Plus de 2650 spectateurs s’étaient massés dans les tribunes et pourtour pour venir voir nos joueurs se frotter à une Ligue 1, l’AS Nancy-Lorraine. Et comme le dit le slogan de l’AS Nancy-Lorraine, « Qui s’y frotte s’y pique » et Dreux l’a appris à ses dépends. C’est sur le score sans appel de 5 buts à 1, que les bleus de Patrice Colas s’étaient  inclinés face aux professionnels de l’AS Nancy-Lorraine. L’unique but drouais ayant été marqué par Hicham Tabate.
La rencontre à peine débutée, l’attaquant Camerounais Benjamin Moukandjo ouvrait le score de la tête dès la 3ème minute de jeu sur un service côté droit de Djamel Bakar, un but qui allait peser lourd dans les têtes drouaises.
La suite, les spectateurs présents la connaissent, Moukandjo une deuxième fois en dix minutes de jeu, alourdissait le score avant que Djamel Bakar, ne marque le but du 3 à 0 à la 18ème minute. Thomas Ayasse portait le score à 4 à 0 peu après la demi-heure de jeu.
La seconde mi-temps était de toute autre facture pour nos bleus car plus percutants offensivement, Christian Domingues provoquait un coup franc à 25 mètres du but Lorrain. Bien botté, le cuir trouvait la tête d’Hicham Tabate qui offrait aux 2650 spectateurs présents, l’occasion d’exulter et de donner de la voix.
A la 92ème, Paul Alo’o Efoulou parachevait la leçon de réalisme Lorraine.
Le score, presque anecdotique, n’enlevait en rien la saveur d’avoir vécu et pu offrir à tout un club, tout une ville, une journée du 5 janvier 2013 historique !

Laissez un commentaire